Consulter un psychologue

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE

PSYCHIATRE, PSYCHOLOGUE, PSYCHANALYSTE… LES DIFFÉRENTS “PSY”

 

Un psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie, qui a effectué 6 ans d’études de médecine en tronc commun, ainsi que 4 ans de spécialisation. Il est le seul professionnel de soutien à pouvoir prescrire des médicaments. Ses interventions sont remboursées par la sécurité sociale. Le psychiatre identifie et traite les maladies mentales (schizophrénie, bipolarité, dépression…etc).

 

Un psychologue est titulaire d’une formation universitaire de 5 ans en psychologie et doit justifier de 500 heures de stages durant sa formation.  Il doit obligatoirement choisir une spécialité durant sa maîtrise de psychologie : neuropsychologie, développement, psychopathologie, santé, gériatrie… etc. Le psychologue est formé à la compréhension des comportements humains, aux tests psychologiques ainsi qu’à la thérapie. Ses interventions ne sont pas remboursées par la sécurité sociale et il n’est pas autorisé à prescrire de médicaments. L’usage du titre de psychologue est réglementé par la loi 1985, chaque professionnel devant être inscrit au répertoire ADELI.

 

Un psychanalyste a effectué une psychanalyse personnelle et une supervision individuelle. Il peut être psychologue, psychiatre, où formé dans une école de psychanalyse. A ce jour, le titre de psychanalyste n’est pas réglementé.

 

Un psychothérapeute est une personne pratiquant les psychothérapies. Il existe cependant un « flou juridique » : avant la loi 2004, toute personne pouvait prétendre au titre de psychothérapeute, désormais ce titre est protégé et les professionnels doivent justifier d’un diplôme de psychologie ou de psychiatrie. Suite à cette réglementation, le titre de psychopraticien a émergé : il est libre d’emploi et n’est pas réservé aux personnes justifiant d’une formation en psychologie ou psychiatrie.

 

CONSULTER UN PSYCHOLOGUE

 

Pourquoi consulter ?

Il existe différentes raisons de consulter : pour obtenir des conseils sur une situation précise, lorsque l’on se pose des questions, que l’on se sent bloqué, ou que l’on ressent un mal-être, une souffrance dans son quotidien. Il n’y a pas de « petit problème » à partir du moment où cela a une incidence sur votre vie.

 

Comment choisir son psychologue ?

Tout d’abord, il est important que vous puissiez faire le point sur ce qui vous amène à consulter, et sur le type de thérapie qui vous correspondrait. Pour choisir votre psychologue, vous pouvez vous adresser à votre entourage (amis, famille, médecin traitant…) qui pourra vous conseiller quelqu’un en particulier. Vous pouvez également faire vos propres recherches sur internet. Il faut cependant vous assurer au préalable des qualifications du professionnel car comme expliqué plus haut, il existe un flou juridique concernant l’usage du titre de thérapeute.

 

Quid du premier rendez-vous ?

Le premier entretien est une rencontre : vous allez rencontrer le professionnel qui va se présenter, vous expliquer sa façon de travailler ; vous allez également vous présenter et lui expliquer plus en détail ce qui vous amène à consulter.  A la suite de ce premier entretien, vous êtes libres de reprendre rendez-vous ou non, cela ne vous engage pas pour le reste de la thérapie.  Il est important de vous assurer que vous êtes à l’aise avec le psychologue que vous rencontrez, car ensuite, il s’agira de tisser progressivement une relation de confiance avec celui-ci pour qu’un réel travail s’amorce.

 

Est-ce que le psychologue va m’écouter parler sans rien dire ?

C’est une image que l’on rencontre beaucoup dans la culture populaire : un patient allongé sur un canapé, qui parle de son enfance à un psychologue silencieux. En réalité, lorsqu’on va voir un psychologue, celui-ci occupe une part active dans la conversation, il va vous poser des questions, vous apporter des éclairages. De même pour le canapé, nous sommes souvent assis l’un en face de l’autre, certains cabinets de psychologie n’en sont même pas équipés.

 

Combien de temps dure un suivi ?

Le déroulement et la durée de la thérapie dépendent de plusieurs facteurs : la problématique rencontrée, la pratique du thérapeute… Il y a donc autant de thérapies que de personnes ! Les modalités de la thérapie sont convenues en amont entre le psychologue et le patient. Ce qui est certain, c’est que le suivi doit être régulier pour permettre une avancée.

 

APPROCHES ET OUTILS DU PSYCHOLOGUE

 

Après leur diplôme, nombre de psychologues choisissent d’inscrire leur pratique dans un courant de pensée particulier, qui agissent comme des grilles de lecture. Parmi les plus connus se trouvent :

 

– L’approche systémique : ne prend pas en compte seulement l’individu mais le système dans lequel il se trouve (familial, professionnel, social…)

– L’approche intégrative : les différents courants de pensées sont intégrés dans la pratique du psychologue

– L’approche psychanalytique : c’est une approche d’introspection qui vise à résoudre les conflits psychiques inconscients de la personne

– L’approche cognitivo-comportementale : thérapie brève, validée scientifiquement, qui porte sur le lien entre pensées, émotions, comportement

 

A noter qu’il existe d’autres approches comme la thérapie humaniste, l’approche centrée sur la personne…

 

 

Vous avez une question ? N’hésitez pas à utiliser la rubrique contact.